Sélectionner une page

la Reine des Pom’s

Avec le froid qui est arrivé, il est temps de se réchauffer les oreilles avec un petit bandeau en laine. Aujourd’hui on te présente Laetitia, la reine de la laine.

  • Comment décris-tu ta marque?

La Reine des Pom’s c’est mon héritage : j’ai appris le tricot au fil des générations de ma famille et lorsque j’ai créé la marque, cet héritage est devenu mon royaume.

Du choix des fils à la story instagram, La Reine des Pom’s incarne pour moi un regard sur le monde, ma manière de préserver certains savoirs-faire, de ne pas oublier la valeur des choses et d’apporter un peu de douceur et de poésie dans la grisaille et le froid de nos hivers. S’il fallait faire tenir tout ca dans quelques adjectifs je dirais que c’est un univers doux, gourmand, féminin et élégant avec une pointe de malice.

  • Quels produits proposes-tu?

Des bandeaux tricotés main par mes soins. Je déteste avoir froid aux oreilles, ca me donne vite mal à la tête, mais j’ai souvent les cheveux attachés et les bonnets ca me posait plus de problèmes qu’autre chose. Alors j’ai tricoté des bandeaux de toutes les couleurs, pour que chacune puisse trouver son bonheur et l’assortir à ses humeurs.

  • Comment te décris-tu ?

Une rêveuse gourmande qui déteste les contraintes et la monotonie. Une coupeuse de cheveux en quatre, créative et parfois indécise.

Photographe: Hamoudi Schubber
Ça c’est moi, le jour de mon anniversaire, en plein shooting de la collection capsule de l’année. Une matinée idéale pour fêter ma naissance et celle de La Reine des Pom’s puisque les deux coïncident.
  • Qu’est-ce qui te motive chaque matin à te lever?

La lumière du jour ou l’envie de faire pipi. Mais surtout l’idée que le royaume de La Reine des Pom’s est vaste, c’est mon terrain de jeu, celui où j’exprime le mieux et le plus simplement ce qui me plaît et ce que j’en fais. Et quand cet univers bien à moi se mélange à celui de quelqu’un d’autre et que l’on élabore un projet commun je jubile.

  • Quelle étape de ton processus de création préfères-tu? Pourquoi?

J’adore le fait d’avoir tant d’aspects différents à gérer ; le choix des laines, la réalisation, la vente, la communication, je peux passer de l’un à l’autre à volonté et je ne m’en lasse pas.

Mais il y a une parenthèse enchantée que je ne me refuserai pour rien au monde : prendre le temps d’aller chez mon imprimeur. Parce qu’il n’est pas comme les autres : toutes mes impressions sont faites chez Trajets à Genève, une merveilleuse entreprise qui œuvre depuis bientôt quarante ans à l’intégration sociale et professionnelle de personnes vivant avec des difficultés psychiques.

Je prend toujours un malin plaisir à flâner à la recherche du papier de mes rêves, à échanger avec Isabelle sur la meilleure manière de faire qu’un petit bout de carton incarne tout mon univers avec simplicité et à peine le temps de dire merci que le travail est fait et le résultat ne cesse de me conquir. Je suis fière de me dire qu’à mon échelle je les soutiens et le royaume de La Reine des Pom’s est encore plus beau grâce à eux.

Je n’ai pas d’atelier ou de lieu fixe. Je crée où je suis, mes aiguilles sont presque toujours avec moi. A la maison, dans le train, dans un parc, sur une terrasse il n’y a pas vraiment de limites.
  • Quel est ton outil préféré? Pourquoi?

Les fils bien sur ! C’est vrai qu’il faut un fil pour enfiler des perles, mais on peut faire tellement plus de choses avec ! Je peux passer des heures dans un magasin de laine, fascinée par les couleurs, les textures, les épaisseurs, les mélanges que j’imagine et j’en passe.

Ce qu’une pelote peut évoquer dans mon esprit est difficile à transmettre mais c’est un peu comme la robe aux couleurs du temps de Peau d’Ane, quelque chose de magique à mes yeux.

Mon outil préféré? La plupart des fils sont déjà incroyables en eux-mêmes, alors je vous laisse imaginer ce qui se passe quand on ose les mélanger. Plus j’avance plus je suis fascinée et intriguée par la laine.

  • Quels sont tes principaux projets pour ces prochains mois?

Ces prochains mois je vais participer à plusieurs marchés de créateurs et vous voir hésiter entre les différents modèles, les différentes couleurs. Je vais pouvoir vous aiguiller de mon mieux. C’est la partie que j’aime le plus : le moment des rencontres.

Je vais aussi continuer sur ma lancée et créer car j’ai des idées plein la tête notamment de collaborations avec d’autres créateurs.